jeudi 17 mars 2011

Manger moins mais manger mieux ?

 

Est-ce finalement ce que propose le Docteur Z. ?

Si j’établis un petit bilan de mon zermattage, je dois bien admettre que je mange moins.

Je ne mange pourtant pas mieux. Pas encore. Je ne cherche pas à manger mieux, en tout cas.

Sauf que samedi, j’ai eu une envie de concombre comme j’en avais jamais eu ! J’ai pris autant de plaisir à manger des tranches de concombre nature que j’en aurais eu à manger un sorbet passion ! Et aujourd’hui, j’ai eu envie de salade iceberg. Je m’en suis enfilé un sachet (oui, du prédécoupé, prélavé de grande surface. En même temps, je ne me voyais pas laver et couper ma salade bio en plein milieu de mes collègues…). Quel délice !

Bref, j’ai suivi ces envies-là de la même manière que j’ai suivi mes envies de muffins, mousses au chocolat, tiramisu, biscuits, cookies, gratins, poissons.

J’ai décidé de ne plus différencier mes envies et d’essayer dans la mesure du possible de les suivre.

Lorsque j’entame un paquet de biscuit, je me dis que je peux en manger à l’infini, je m’en fiche. Bizarrement, depuis ce moment, après deux biscuits, je cale.

Pas je m’arrête ! Non, je cale. De la même manière que j’aurais calé il y a quelques mois après m’être enfilé la BOITE de biscuits !

Du coup, je culpabilise de moins en moins de manger ces aliments « interdits » par le passé. Moins je m’interdis, moins j’en ai envie, moins j’en mange !

Merveilleux, non ?

Mais, et le poids, dans tout ça ?

Ben, le poids s’en porte pas si mal. J’ai perdu 1,6 kg. J’en ai repris 1. Et là, j’en ai reperdu 1,1. Au final, on est donc à -1,7 kg. Alors que jusqu’à présent, je n’arrivais jamais à perdre du poids, sauf lorsque je faisais régime.

Et j’avoue que ça fait du bien au moral ! J’ai perdu 1,7 kg sans faire régime !

J’arrive enfin à stabiliser voire à perdre mon poids avec une méthode simple : je mange ce que je veux, quand je veux, en respectant les signaux que mon corps m’envoie (envie/pas envie et faim/satiété).

Plus besoin de calculettes ni de balance pour savoir exactement quoi manger, quand et comment.

C’est vraiment merveilleux !

Pas évident, par contre. Je ne veux pas qu’un lecteur puisse croire que c’est facile. Cela demande une réflexion sur soi. Et la motivation de changer. Cela force à se poser des questions. En un sens, c’est moins facile que de mesurer, peser, calculer.

Mais, ce qui me rassure, c’est que je SAIS, à présent, qu’un jour, cela deviendra enfin une évidence. Certains jours, d’ailleurs, (les jours IN), cela vient tout seul. Or, c’était ce qui m’angoissais le plus dans le discours des nutritionnistes : « Vous devrez faire attention à vie à ce que vous mangerez. En même temps, il n’y a pas de miracles ».

Et pourtant, si, il y en a un : le miracle du corps humain qui sait, de lui-même, ce dont il a besoin et en quelle quantité.

Posté par tayiam à 14:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Manger moins mais manger mieux ?

    Je suis une adepte de Zermati. Même si souvent, je dis "demain régime" parce que bon, cela fait des années que je régime... Enfin là j'ai arrêté de régimer en décembre, cela m'a fait du bien, sauf que je me rends compte que je mange mal. Très mal. Poids stable, mais il faut "une reprise" en main quand même... Pour me "sentir" mieux.

    Posté par La peste, dimanche 27 mars 2011 à 19:16 | | Répondre
  • Réponse à la Peste

    Moi aussi, je mange mal. Mais, il paraît que c'est une étape nécessaire.

    Et, perso, je sens des envies de concombres ou de pommes ces derniers jours ! Comme quoi !

    Mais, c'est vrai que j'ai le sentiment de me "laisser aller" quand je ne mange pas "bien". C'est pas évident de sortir de tous ces préceptes appris par coeur durant de nombreuses années !

    Posté par Tayiam, dimanche 27 mars 2011 à 20:13 | | Répondre
Nouveau commentaire