lundi 28 mars 2011

Y a des jours comme ça

 

Y a des jours comme ça où rien ne va. Ou plutôt des jours où tout va de travers.

Aujourd’hui fut l’un d’eux.

Ce matin, je découvre avec joie que mon lecteur CD, déposé négligemment sur le sol de ma salle de bain, a fondu. Oui, oui. Fondu. A cause du chauffage électrique que ma sœur a utilisé hier pour réchauffer la pièce avant de prendre sa douche.

Bref, je me douche sans musique.

Premier RDV de la journée. Chez un médecin. Je passe sur le diagnostic un peu foireux (ce n’est pas parce que vous vous réveillez toutes les heures que vous dormez mal, madame). Par contre, j’avais plusieurs RDV sur la journée (et oui, j’avais pensé à regrouper les RDV au même hôpital le même jour). Je lui explique la situation. Je lui demande un certificat médical pour la journée. Elle me dit oui, oui. Je lui donne le document. Elle le complète et indique « MATINEE ». Je lui fais remarquer que j’en ai besoin pour toute la journée. Elle me répond « bah, vous n’aurez qu’à en demander un au prochain médecin ». Oui, sauf que j’en avais pris qu’un, de formulaire ! Moi qui me réjouissais des deux heures de break entre deux RDV qui allaient me permettre de faire un peu les magasins, je les ai passées dans le métro pour l’aller-retour à ma maison afin de me procurer de nouveaux formulaires pour le médecin de l’après-midi ! Youpie !

Second RDV pour ma sœur. Je rencontre une femme médecin… Espagnole. En soit, je me fiche de ses origines. Sauf que quand je paie pour une consultation, je veux au moins que le médecin comprenne ce que je lui dis et sache répondre à mes questions. Ce ne fut pas le cas ! Elle parlait un français plus qu’approximatif, elle ne comprenait pas la moitié de ce que je lui demandais. Je suis ressortie sans avoir la réponse à la seule question que je me posais avant le RDV… J’ai pris RDV chez un autre médecin (je ne peux pas faire confiance à un médecin qui n’est pas capable de répondre à mes questions).

Retour à mon chez-moi. Problèmes de métro. En pleine heure de pointe ! Ca vous donne une idée de la masse de gens qui se sont retrouvés coincés dans le même wagon de métro que moi !

Arrivée à la maison, avec 45 minutes de retard, petit papier jaune du médecin-conseil dans ma boîte aux lettres. Contrôle de mon absence au travail, couverte par certificat. Le médecin est venu à mon domicile durant mon absence. Je dois me rendre à son cabinet pour 18h. Sur le papier, un nom, une adresse et un numéro de GSM.

J’essaie de lui téléphoner pour lui expliquer la situation : je ne suis pas malade, j’avais des RDV médicaux à l’hôpital. Pas besoin de me voir pour ça. Mais, il me raccroche au nez, avant même que j’aie le temps de dire « bonjour ». Je reçois un SMS : « Je te rappelle plus tard ». Visiblement, le gentil docteur me confond avec quelqu’un. Ou alors, il a l’habitude de tutoyer ses patients…

Bref, je lui renvoie un SMS pour lui dire que j’aurais aimé lui parler avant de faire le déplacement jusqu’à son cabinet. Pas de réponse. Je pars donc à l’heure fatidique. J’arrive à ce cabinet, dans un coin sympa mais que je ne connaissais pas du tout. Je demande mon chemin à une demi-dizaine de personnes avant de trouver l’entrée. Je sonne. Pas de réponse. J’essaie encore. Toujours rien. J’envoie un dernier SMS au médecin le prévenant que je suis devant son cabinet. 18h05, coup de téléphone du fameux médecin qui m’annonce que j’ai du mal comprendre. Je lui dis, moyennement gentiment, que je ne vois pas ce que j’aurais pu mal comprendre : il a déposé une convocation dans ma boîte aux lettres me demandant d’être à son cabinet à 18h, ce que j’ai fait. Bref, il s’excuse, il n’est pas là. Mais, vu que je n’ai fait que des examens, pas besoin d’une consultation… AAAAAAHHHHHHH ! Et encore un déplacement pour rien.

Au final, j’ai passé près de 5 heures dans des transports en commun pour… RIEN !

Y a des jours comme ça où on ne devrait pas sortir de son lit et rester blotti bien au chaud sous la couette.

Posté par tayiam à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Y a des jours comme ça

Nouveau commentaire